Le marketing politique et internet

L’histoire du marketing politique le montre : aucun média ne lui échappe. Quatre ans après l’apparition des premières radios, les politiques s’en emparaient déjà (1924). Internet n’avait que peu de chances d’échapper à la règle. En France, Ségolène Royal y a consacré deux des 16,1 millions d’euros de son budget de campagne. Sarkozy a investi un peu moins dans la partie « net « de sa campagne, mais ça n’empêche pas l’UMP d’être toujours dynamique en matière de marketing politique via internet.
Le 9 janvier, sur le site Marketing-digital, Thibault de Saint Martin publiait le texte suivant, concernant le nouveau site de l’IMP : UMPnet.org. :
« L’ UMP (Union pour un Mouvement Populaire) est toujours à la pointe de l’innovation en terme d’usage des nouveaux médias digitaux. Preuve en est: après avoir réussi à recruter un grand nombre d’adhérents via leur site web et utilisé massivement le Marketing mobile (campagne SMS, etc) pour les Présidentielles, l’UMP vient de lancer sa communauté spéciale municipale 2008: UMPnet.org.
Cette « fédération numérique » s’appuie sur les technologies du web 2.0 (Ajax, cartographie Google, vidéos, etc.) et adapte le concept de réseau social à la cause politique. Sur UMPnet, les internautes peuvent s’informer des programmes et de l’actualité des candidats de l’UMP aux municipales, participer aux débats de campagne nationaux et de proximité, organiser des réunions et inviter d’autres personnes à les rejoindre, animer un réseau de contacts ou encore faire un don
Surpris par cette initiative très tendance de la part d’un parti politique, je me suis inscrit pour voir ce que ça donnait.
Et bien, UMPnet est bien fait. Bon OK il faut être intéressé par le sujet. Ensuite peu importe son bord politique, il faut reconnaître que cette communauté a du sens et va permettre de créer un débat sur Internet entre les inscrits (pro ou contre UMP), de les faire se rencontrer (virtuellement) et ceci selon leur localisation, élection municipale oblige. Ainsi opposants et partisans pourront échanger leurs idées politiques. »

Un mois tout juste après la parution de cet article, je suis allé voir à mon tour ce qu’était devenu ce nouvel outil de l'UMP :

Blog_UMPnet

La page d’accueil est très pro, avec sa TV/UMP « Réforme Hebdo » (en fait une vidéo réactualisée), mais le site manque un peu de réactivité : le samedi 9 février 2008 à 14h57, on découvre encore que le prochain invité sera Xavier Darcos… le vendredi 8 février. Mis à part cela c’est effectivement très bien fait, très « technique ». Par exemple, en application du principe selon lequel on ne gagne pas une élection sans les femmes et les jeunes, on trouve trois « espaces d’expression » sur le site : 1. le blog classique intitulé « Le blog de l’UMP » ; 2. un blog dédié aux femmes : « Agora elles », au design dans des tons des rose (rose pour les filles, bleu pour les garçons, c’est bien ça ?) ; 3. un lien vers le blog « jeunes » de l’UMP : « Le forum des Jeunes Populaires. Là, la page d’accueil est un peu moins fun et rappelle étrangement l’époque joyeuse de l’ancienne Union soviétique, avec ses grandes barres horizontales grises. J’ai dû tomber aussi à la mauvaise heure, car quand j’ai voulu retourner sur le site, aux environs de 15h30, je ne suis plus parvenu à accéder au forum des Jeunes Populaires. Malgré ces quelques petits « loupés », c’est quand même du bon travail. Quelques minutes après, on m’a demandé de m’inscrire pour ré-accéder au site, en donnant mon nom et mon e-mail, et en me signalant qu’un « modérateur » validerait par la suite mon inscription. Alors là, je n’ai pas du tout aimé, et j’ai quitté le site définitivement… du moins pour la journée.
Ph B.