Quelques chiffres en vrac sur l'économie française :
1. La TIPP a rapporté à l'Etat français 17 milliards d'euros en 2007. En gros, cela représente un impôt de 270 € par personne, un peu plus bien sûr pour les ruraux qui ne peuvent pas se passer de leur véhicule et pour tous ceux dont le travail est éloigné de leur domicile. Rapporté à un ménage moyen, cela représente un peu plus de 593 euros par an. C'est un impôt énorme pour quelqu'un qui touche le smic.

2. Ca fait longtemps qu'on le sait, l'Etat est un incorrigible optimiste, qui établit des budgets sur des prévisions de recettes farfelues, liées à une croissance irréaliste. Comme chaque année, le couperet de l'Insee vient de tomber : la croissance en France pour 2008 sera de 1,6 %, avec une inflation de 3,2 %.

3. Le marché de l'immobilier est un bon indicateur. En France, ce marché ralentit, quelques mois après celui des USA. Notamment, les commandes de logements neufs sont en chute libre, de 20 à 30 % selon les secteurs. Dans une ville comme Toulouse, de nombreuses agences ont mis la clé sous la porte cette année. Les taux d'intérêt vont augmenter – sans doute autour de 5 % pour un prêt sur 20 ans. Cependant, on n'assiste pas à une baisse globale des prix du marché. Dans certains secteurs (Ile-de-France par exemple) la hausse se poursuit, mais sur un rythme qui n'a rien à voir avec celui des années précédentes. Les biens de bonne qualité se vendent toujours. Simplement, les délais de vente des biens immobiliers s'allongent : compter aujourd'hui de 6 à 9 mois.